PALACE : le spectacle de l'été

Partager
Version imprimable

Taille du texte

Current Size: 100%

Un spectacle innovant !

 

Souvenez vous. 1988 Canal+ diffuse une série "déjantée" ayant pour décor un hôtel palace.

•Des saynètes humoristiques sans queue ni tête s'enchaînent tout au long de l'émission dans différents lieux du palace (cuisine, réception, ascenseur, chambre etc.).

•En 2005, la mutuelle d'assurance MAAF a repris dans ses publicités télévisées l'une des rubriques mythiques de la série, « Appelez-moi le directeur ! », où Philippe Khorsand et Marcel Philippot reprennent leurs rôles respectifs.

 

Une série télévisée a succès de Jean Michel Ribes.

 

Rutenes en scène a décidé de reprendre certains sketchs en les remettant au goût du jour. C'est donc une comédie loufoque à laquelle vous serez convié en 36 tableaux dans un décor monumental.

De la musique et des ballets viendront agrémenter ce spectacle total.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

> 25-26-27-28-29 JUILLET 2018

> Place FOCH à 22 h

> Prix des Places : 12 €  /

Prix des Places avec le repas musicalisé inclus : 25 €

Pendant le repas d’avant spectacle, les 6 musiciens du groupe ANACHTRONIC TRIBU interprètent le répertoire des « Enfants Terribles ».

> Réservations en ligne sur le site https://www.palacerodez.com

>Réservation à la Maison du Livre de Rodez ou réservation sur place avant le spectacle (suivant disponibilités).

> Renseignements complémentaires au 06 74 98 26 12 ou 06 66 74 75 41.

 

Le spectacle de Rutènes en scène n’aura pas grand-chose à voir avec la série tant le metteur en scène a voulu revisiter ce classique en y mettant une patte moderne tout en gardant l’esprit loufoque du genre.

Fabien Austruy est un jeune metteur en scène ruthénois. Il a fait ses classes très tôt au sein des Comédiens au Chariot en encadrant des groupes de jeunes avant de faire ses premières mises en scène pour des groupes adultes. Aujourd’hui il vole de ses propres ailes avec sa compagnie Stichomythie avec laquelle il a produit « Momentanément décédé » et « Joyeux Noël bordel ».

 

Newsletter